Motivation et inspiration

Si vous êtes blogueur, vous le savez sans doute : le plus important, c’est de rester motivé dans le temps. Surtout au début. Certains parlent de “traversée du désert” pour désigner les longs mois pendant lesquels il faut écrire continuellement avant d’avoir du trafic.

Et puis, il y a des moments où l’on est prêt à écrire, mais où les idées manquent. Le résultat est le même : on ne produit rien.

Peut-être parce que j’ai commencé récemment à bloguer “sérieusement”, je ne me sens pas concerné, en tout cas pour l’instant. Mais si cela devait arriver, j’ai noté quelques techniques qui permettent de s’auto-motiver et d'éviter le syndrome de la page blanche. Elles sont valables pour tous les sujets, par exemple la science-fiction en ce qui me concerne.

Et pour ceux qui lisent l’anglais, je recommande vivement les blogs de Patt Flynn et Darren Rowse, dont je compile ici les suggestions.

Technique 1 : écrire des articles courts #

Je lis partout que Google n’aime pas les posts qui font moins de 400 mots. Pourtant, certains blogueurs à succès constatent que cela ne pénalise pas trop leur trafic, et qu’ils préfèrent écrire cinq lignes plutôt que rien du tout. Personnellement, je pense que cela doit rester exceptionnel : si l’article est trop court, le lecteur partira d’autant plus vite.

Technique 2 : écrire des articles en avance #

L’inspiration ne vient pas automatiquement et de façon régulière. On a tous des moments d’intense créativité et d’autres plutôt stériles… Lorsque cela m’arrive, j’écris plusieurs articles à la suite. Bien sûr, il ne faut pas les mettre en ligne tous en même temps, mais le planifier en avance grâce à WordPress. Ainsi on a moins à craindre les moments de découragement. Et une publication régulière, c’est aussi bon pour le SEO.

Technique 3 : tenir un journal d’idée #

A chaque fois qu’une idée me vient, je la note tout de suite sur Google Keep. Car si je fais confiance à ma mémoire, elle s’envolera à coup sûr. J’y ai accès partout, sur mon smartphone, sur mon Mac, et je peux piocher dans la liste plus tard.

Technique 4 : demander aux lecteurs quels sujets les intéressent #

En faisant cela, on les implique dans le processus de création, et tout comme au point 1 on promet publiquement un retour. Du coup le blogueur n’a pas le choix : il doit écrire, et en plus il sait sur quoi.

Technique 5 : reprendre des vieux articles #

Cette technique concerne surtout les blogueurs expérimentés qui ont de très anciens articles en magasin. Il suffit alors de les republier après une petite actualisation. Je m’interroge toutefois car normalement, Google n’est pas censé oublier les pages les plus anciennes, et devrait donc continuer à leur envoyer des lecteurs.

Technique 6 : communiquer avec les autres blogueurs #

Echanger, c’est obtenir des idées des autres. C’est aussi attirer l’attention sur soi, ce qui contribue à la motivation. J’aime bien le principe des groupes de type “mastermind” où l’on échange entre personnes passionnées par le même sujet.

Technique 7 : faire une pause #

Si on “patine” intellectuellement devant son ordinateur, se changer les idées est important. Personnellement je vais courir ou jouer avec mon fils. Car sortir respirer un peu d’air frais remet les idées en place.

Technique 8 : écrire des séries #

J’entends pas là écrire sur un sujet beaucoup trop long pour tenir en un seul article, et prévenir le lecteur dès le départ qu’il doit attendre une suite. L’intérêt, c’est d’être engagé publiquement à continuer. La motivation, ici, c’est le regard des autres.

Technique 9 : créer une compétition #

Le mieux pour se motiver, c’est d’être à plusieurs. Une bonne idée est alors de lancer un défi avec un autre blogueur, comme l’a fait par exemple Patt Flynn avec son Niche Site Duel. Peu importe en quoi consiste le challenge, du moment qu’il nécessite d’entretenir le blog.

 
0
Kudos
 
0
Kudos

Now read this

La pétition en ligne, un nouveau pouvoir ?

Depuis quelques temps on voit se multiplier les emails vous proposant de signer une pétition sur les thèmes les plus divers : politique, faits de société, réformes institutionnelles, cas particuliers, etc. Le support de ce nouveau mode d... Continue →