Connaitre la position de son site sur Google

En 2014, quatre mois après avoir créé un blog, j’ai eu envie de savoir si mon site apparaissait dans les résultats d’une recherche Google. Car même si les lecteurs peuvent provenir de différentes sources, notamment les réseaux sociaux, il est clair que le moteur de recherche américain reste le fournisseur principal.

Le problème de la recherche locale #

J’ai donc essayé, depuis mon propre ordinateur, de taper des recherches sous forme de mots clé, puis j’ai cherché mes sites dans les résultats. Par exemple, j’ai tapé “science fiction”, le thème de mon blog, et ai regardé où apparaissait mondesalternatifs.com.

A ma grande surprise, il était en cinq ou sixième position. Content de moi, j’ai laissé passer deux ou trois jours et ai réessayé : le site était maintenant à la troisième ligne !

Sauf que le père Noël ne passe que le 25 décembre. J’ai eu un doute et ai demandé à quelqu’un d’essayer depuis son domicile : désillusion, Mondes Alternatifs est introuvable, même en remontant à la dixième page… Idem en faisant une recherche à partir de mon téléphone portable.

Comme d’habitude, l’explication est facile à trouver sur internet : pour une recherche donnée, Google ne présente pas les mêmes résultats à tout le monde. En fait, le moteur tient compte de vos recherches passées pour personnaliser ses propositions. Si vous avez cliqué sur un site plusieurs fois, il aura tendance à “remonter” ultérieurement, mais uniquement sur votre ordinateur, car Google estime qu’il est pertinent pour vous (italique).

Solutions gratuites #

Pour savoir comment votre site est classé réellement, c’est à dire si vos lecteurs potentiels ont une chance de tomber dessus, il faut donc utiliser des outils spécialisés. En voici quelques uns.

Positeo

Le plus simple à utiliser, et gratuit. Il vous suffit d’entrer le mot clé dont vous espérez qu’il mènera à votre blog, et l’URL de celui-ci. La position est déterminée grâce à plusieurs recherches effectuées depuis des datacenters en Europe.

AlloRank

Même principe que pour Positeo : entrez vos mots clé et votre URL. Seule différence : il faut d’abord créer un compte (gratuit).

ScanRank

Un clone d’AlloRank, mais en plus fouillé. Nécessite de créer un compte gratuit. Vous pouvez par exemple obtenir une alerte par email lorsque votre site n’est plus classé en première position. Vos recherches sont également sauvegardées, et l’application peut détailler la position d’une page précise de votre blog dans les résultats.

SEO Soft

SEO Soft est un logiciel (Windows seulement :-( ) qui ne peut donc pas être utilisé en ligne. Il est téléchargeable gratuitement. Les résultats sont du même type que ceux de ScanRank : suivi de la position de votre site et de celle des concurrents, présentation des résultats sous forme de graphiques, etc.

Solutions payantes #

SEO Mioche Tools

Malgré son nom déroutant, ce logiciel Windows est très sérieux. Je ne l’ai pas testé, car il semble que la licence coûte 180 euros par an. Les fonctionnalités sont les mêmes que pour SEO Soft. Si vous en avez les moyens, l’équipe de développement vous propose aussi des prestations d’installation.

My Poseo

My Poseo est un logiciel qui fonctionne via Adobe Air, donc multiplateformes (Windows, Mac et Linux). C’est une solution professionnelle qui nécessite un abonnement mensuel, de 6 euros à 400 euros selon le niveau de service.

Agent Web Ranking

Là encore, un logiciel payant mais testable gratuitement pendant 15 jours. La licence coûte 165 euros HT par an en version de base, et 528 euros HT par an en version professionnelle. AWR se distingue notamment par sa capacité à présenter ses résultats sous forme de tableaux Excel et/ou de pages HTML.

 
0
Kudos
 
0
Kudos

Now read this

La loi Big Brother

Vous tenez à la confidentialité de vos données numériques ? Alors inquiétez vous, car en France aussi, on fouille dans vos affaires. Dans un article précédent, j’ai parlé des services de stockage en ligne les plus sûrs. Le but était de... Continue →